31 juillet

31 juillet : Akureyri (Islande)

Sur les traces des baleines et des Chutes des Dieux

Située au fond du Fjord de l’Eyafjordur, Akureyri est entourée de montagnes escarpées qui la protègent du vent. Son arrière-pays est une vallée fertile, propice à l’industrie laitière et à l’élevage.

 

Akureyri est la seconde ville de l’Islande. Elle compte 17.500 habitants et, à notre arrivée, célébrait le 3e jour d’une fête traditionnelle qui fait passer sa population à 30.000.

 

Malheureusement, nous n’avions pas le temps d’assister aux festivités puisque notre but était de se rendre à Husavic, situé à 90 km pour voir des baleines dans leur milieu naturel…

 

Les éléments étaient avec nous puisque non seulement le soleil était présent et le vent plutôt clément, mais, en plus, notre guide s’appelait Jonas comme dans le célèbre roman.

 

Chemin faisant, Jonas nous a montré celle que l’on nomme « La rivière des Parlementaires, car comme nos hommes politiques, une fois elle va vers la droite, une fois vers la gauche sans jamais prendre de décision tranchée… »

 

Arrivés à Husavic, après avoir enfilé des combinaisons très chaudes, nous avons vogué sur les flots au milieu des nombreux oiseaux marins dans l’espoir de découvrir le magnifique cétacé…

 

Alors que nous n’osions trop l’espérer, après environ une demi-heure, le premier aileron sortait de l’eau ! Tous les passagers ont été émerveillés par le spectacle offert par un superbe rorqual. Le magnifique animal nous a offert un véritable spectacle avant de s’évaporer dans les flots aussi mystérieusement qu’il était apparu.

 

Les bateaux de voyageurs espéraient évidemment voir la reine de lieux, une baleine. Alors que les trois autres bateaux présents, également pour admirer le magnifique animal se rendaient un peu plus vers le large, nous avons aperçu le souffle reconnaissable entre mille d’une baleine !

 

La baleine à bosse a vidé ses poumons et le carbone chaud qui en sortait provoquait des milliers de gouttelettes de condensation à cause de la différence de température avec l’air extérieur plus froid.

 

Le spectacle était magnifique. Les passagers scrutaient chacune des sorties du superbe cétacé pour tenter d’immortaliser ce moment magique.

 

Alors que l’animal a fait une plongée et que tout le monde espérait le revoir sortir à babord à quelques centaines de mètres, l’animal facétieux nous a fait une apparition soudaine à quelques mètres à peine de la coque du navire à tribord. Nous avons été non seulement stupéfaits de la distance du bateau à laquelle il se trouvait, mais également de sa beauté à vous couper le souffle !

 

Ce fût un moment grandiose et émouvant. La baleine a encore fait plusieurs apparitions au plus grand bonheur des personnes présentes.

 

Après avoir encore fait quelques tours de bateau pour s’approcher d’une colonie de macareux, les membres de l’équipage nous ont distribué des chocolats chauds et des pâtisseries à la cannelle.

 

Revenus sur la terre ferme, nous nous sommes rendus dans un restaurant pour manger une très bonne morue gratinée avec du riz.

 

Après une courte promenade dans le petit port, nous sommes allés à Godafoss ou « Chutes des dieux. » Ce magnifique endroit est ainsi appelé car lorsqu’un pape a voulu imposer le christianisme,  les statues des dieux vikings que les islandais vénéraient jusqu’à cette époque y ont été jetées.

Nous sommes ensuite remontés à bord de l’Athena pour prendre la route vers Thorshavn dans les iles Féroé.

 

  1. 01/08/2011 virginie

    Bonjour les miss !

    Super la rencontre avec les baleines !!!

    Bon séjour

    bisou

  2. 01/08/2011 Bergiers N.

    Quelle journée spectaculaire et qu’on ne doit pas vivre souvent ! Que de beaux souvenirs que vous n’oublierez pas. Les explications sont chaque jour fort intéressantes. J’espère qu’Amande aura eu des étoiles plein les yeux.
    Bisous.

  3. 01/08/2011 Bergiers C

    Et bien le séjours se suivent et les rencontres deviennent de plus en plus étonnante, quelle sensation magnifique et unique cela doit faire de rencontrer ces gigantesques animaux marins qui vous ont accompagné pour votre plus grand bonheur.
    Chère Akou, je pense que cette rencontre te marquera positivement et cela pour très très longtemps.

    Tu me manques, je t’embrasse très fort, et gros bisous à toi Sarah ! 🙂

  4. 02/08/2011 WAUTHELET Chantal

    Magnifique chute d’eau!!!!!

  5. 02/08/2011 Marie-Madeleine

    Bonjour à vous deux. Ici le temps est splendide depuis lundi (1/8). Cela va-t-il durer?
    Nous espérons que le soleil vous revienne et que votre voyage se termine en toute beauté.

  6. 02/08/2011 monique

    Salut, je crois que j’ai enfin trouvé comment te joindre. D’abord, je n’avais pas vu sur le blog en haut à drote la petite enveloppe et ensuite quand je l’ai enfin découverte je me suis retouvée sur outlook express 9 et je ne sais pas pour quelle raison , je ne parviens pas à envoyer du courrier. Donc après réflexion …… J’ai copié l’adresse er collé sur mon hotmail, j’espère que cette fois cela va marcher. Nous partons à paris lundi ap-midi et rentrons vendredi matin et toi quand rentres-tu ? Il fait enfin beau ici mais cela ne va pas durer. Biz Monique

  7. 02/08/2011 monique

    Subject: Dominique SAMAIN

    Salut, je crois que j’ai enfin trouvé comment te joindre. D’abord, je n’avais pas vu sur le blog en haut à drote la petite enveloppe et ensuite quand je l’ai enfin découverte je me suis retouvée sur outlook express 9 et je ne sais pas pour quelle raison , je ne parviens pas à envoyer du courrier. Donc après réflexion …… J’ai copié l’adresse er collé sur mon hotmail, j’espère que cette fois cela va marcher. Nous partons à paris lundi ap-midi et rentrons vendredi matin et toi quand rentres-tu ? Il fait enfin beau ici mais cela ne va pas durer. Biz Monique

  8. 02/08/2011 jeanine paul

    messsage à Mmes Josiane Paul et Yvette Monard
    Ce 28 juillet 2011…
    J’espère que mes messages vous parviendront.
    Vous vivez parmi les éléments déchainés, semble-t-il ! Ici, le ciel n’est pas non plus très favorable, mais le mer ne nous secoue pas. Prudence, prudence.
    Nous pensons à vous et nous espérons de tout coeur que Neptune va renoncer à ses colères pour que vous puissiez admirer en toute quiétude ces îles de la création du monde.
    Nous vous envoyons des bisous affectueux.
    Jeannine et Arlette.

Laisser un commentaire :

*Information obligatoire

Contrôle anti-robots : veuillez remplir le champ ci-dessous avant de déposer votre avis *