1er septembre – un jour en Galice

Le tour d'Hercule au promenade de la mer à La Coruna

Le tour d’Hercule le long  de la mer à La Coruna

Ce matin, nous nous sommes levés tôt. A notre réveil, l’Athena avait déjà jeté l’ancre dans le port de La Coruna en Galice.

Tous ceux qui partaient de bonne heure en excursion ont pris un petit-déjeuner rapide.

Samedi matin. Huit heures. La Coruna semble encore endormie. Ici et là, des joggeurs courent le

Betanzos

long de la belle Promenade qui longe la mer. La Promenade est bordée de beaux réverbères rouges, un peu rétro, et la ville offre de jolis parcs avec une vue splendide sur la mer.

A La Coruna, nous pouvons admirer de superbes immeubles du 19e siècle. Elle est également appelée la ville de verre parce que les façades des maisons sont ornées de verandas fermées et, au matin, le soleil s’y reflète avec bonheur.

Finisterra, la pointe extrême ouest, n’est pas très loin, certaines excursions y passent mais nous nous dirigeons vers le sud pour rejoindre Santiago de Compostella, la grande attraction de la région.

La magnifique cathédrale de Santiago

La côte espagnole est capricieuse et, de tous les côtés, l’Océan essaie de se frayer un chemin dans les terres. On pourrait parler de fjords espagnols, mais en Espagne on parle de « rias ».

La Coruna se trouve le long d’une de ces nombreuses rias. Un peu plus loin, nous visitons la charmante petite ville de Betanzos où un marché bien vivant attire beaucoup de monde.

Ensuite, nous filons sur Santiago de Compostella. Un beau nom pour une belle ville. « Santiago » est une contraction de Saint Jacques. « Compostella » veut dire « Champ d’étoiles ».

La ville nous enchante : un véritable musée de plein air avec ses splendides

Willy veut aussi jouer le guide

bâtiments historiques et son église baroque comme point culminant. Des pèlerins partout ! Ils sont contents de se retrouver. Ils sont fiers de leur exploit. Ils ont atteint leur but final, avec ou sans bâton, à pied ou à vélo.

La visite de ce lieu saint a creusé notre estomac et nous nous arrêtons dans un restaurant le long de la route où nous avons droit à un repas typiquement espagnol : d’abord des bocadillos, ensuite des gambas, du poisson, de la viande et un dessert. Nous avons également dégusté un délicieux vin de la région. L’ambiance est conviviale et tout le monde est ravi.

les amis du bus 4

On retrouve cette même ambiance dans le bus et certaines personnes profitent d’une bonne sieste espagnole. L’ambiance devient encore plus exaltée quand nous faisons une halte à Pontevedra, la capitale de la province Pontevedra. Le timing ne pouvait être plus parfait car la ville est en fête. Petits et grands, jeunes et moins jeunes, tous participent à cette fête médiévale en portant des habits du Moyen Age. Nous sommes accueillis les bras ouverts et nous aimerions rester un peu plus longtemps, mais le bateau nous attend à Vigo.

A Vigo, nous dégustons un repas copieux dans un restaurant de cette grande ville portuaire et nous rejoignons l’Athena à pied.

Fête mediévale á Pontevedra

Ceux qui sont restés à bord ont navigué à l’aise de La Coruna à Vigo, le long de la belle côte de Galice, et ont pu profiter d’un temps superbe.

Cette journée bien remplie prend fin et demain nous serons en route vers les Açores !

  1. 03/09/2012 fabienne jacques

    Je bave en découvrant les magnifiques images de votre croisière. J’espère que l’année prochaine, cette croisière sera organisée pendant les congés scolaires, les enseignants dont je fais partie pourront ainsi en profiter. Bisous à Papy Robert et Mamy Renée

  2. 11/09/2012 Jorge Turgalicia

    Jolies photos et texte qui donnent envie de voyager et de découvrir la Galice!

Laisser un commentaire :

*Information obligatoire

Contrôle anti-robots : veuillez remplir le champ ci-dessous avant de déposer votre avis *