5 septembre – Faial

Horta, capitale de Faial

Durant la nuit, nous naviguons vers Faial, la deuxième île des Açores à notre programme. A l’aube, l’Athena  accoste dans le port de Horta, la capitale de l’île. Les plus chanceux admirent le lever du soleil sur la petite ville, depuis le pont supérieur. A Horta,  il faut absolument faire une pause au “Café des Sports”, un bistrot marin

Café Sport à Horta

réputé. Combien de marins ne sont pas venus y pendre leur drapeau ou d’autres objets au mur! Le café abrite également un petit musée dédié aux pêcheurs de baleines. De nombreuses excursions sont prévues au programme aujourd’hui car il y a beaucoup à découvrir sur cette belle île qui doit son nom à une certaine sorte de hêtre. Le temps est splendide même si un léger brouillard flotte au large. Ce matin, nous longeons une côte rocheuse qui nous dévoile par ci par là des criques magnifiques. C’est dans une des baies de Faial que le fameux cyclone des Açores se forme et qui, selon Monsieur Météo, est responsable de notre temps pluvieux. Même ici, le temps n’a pas été fameux cet été, par contre le mois de septembre est radieux. Nous sommes vraiment bénis des dieux! De notre bateau, nous avons une vue bien dégagée sur la plus haute montagne des Açores : le Pico. C’est sur l’île voisine qu’il trône de toute sa hauteur et ce matin, il portait une couronne de nuages blancs. Les passagers qui ont opté pour l’excursion d’une journée iront le saluer de plus près. Sur la côte Ouest de Faial, nous découvrons une impressionnante surface lunaire faite de lave : Ponta dos Capelinhos. Pendant des mois, unvolcan a été actif ici et il a recouvert le village de plusieurs mètres cendres de telle sorte que l’île s’est agrandie de deux kilomètres carrés. En cours de route, nous apercevons par ci, par là les vestiges de maisons abandonnées depuis cette éruption de 1957.

Ponta dos Capelinhos

A présent, nous nous dirigeons vers l’intérieur du pays. Quand, tout à coup, un troupeau de vaches nous barre la route et nous force à adopter le rythme des Açores… L’attente en vaut la peine car, au sommet de la route une surprise nous attend : un cratère géant vieux de 30.000 ans s’étend à nos pieds. Nous sommes frappés de stupeur devant cette immense crevasse de 400m de profondeur, dont le fond est tapissé de paisibles prairies. Il n’y a pas à dire, le Caldeira nous a tous laissés sans voix. Situé au cœur d’un parc naturel, le vieux cratère est entouré d’une abondante végétation semi-exotique : fougères géantes, cèdres japonais, genévriers, hortensias, gingembre sauvage. Pendant ce temps-là, d’autres passagers sont partis à la découverte des baleines et des dauphins. Ce fut un grand succès. A bord de petits zodiacs, les participants ont pu observer 7 cachalots qui flottaient à la surface de l’eau le temps de prendre suffisamment d’oxygène avant de replonger dans les profondeurs. Plus loin, les petits zodiacs furent entourés d’une dizaine de dauphins, des dauphins de risso, des dauphins communs et des dauphins blancs et bleus .Notre biologiste, Monsieur Goddeeris, était aux anges d’avoir pu observer des espèces qu’il n’avait pas encore vues jusque-là. Il était

Le volcan Caldeira

aussi plein d’admiration pour les pilotes de nos embarcations qui avaient réussi si facilement à localiser les cétacés. … Tout le monde était content en rentrant au bateau. La soirée d’une journée si fertile en événements divers sera clôturée par le show de notre chanteur Paolo à la voix envoûtante! Entretemps L’Athena a déjà mis le cap vers San Miguel, la dernière ’île  des Açores  que nous visiterons demain.

En marge des excursions d’aujourd’hui, nous vous proposons une photo de la promenade d’hier qui fut, paraît-il, assez dure. Seule la moitié du groupe est arrivée au sommet du mont Pico do Negrao, sur l’île de Terceira. Leurs efforts furent récompensés par la vue imprenable que l’ on avait depuis le sommet.

 

  1. 06/09/2012 Juliette Steph et Oli

    Coucou,

    Merci pour les news et sms.
    L’amusement à l’air d’être au rendez-vous. Profitez en bien.

    Bizzzz

  2. 06/09/2012 carrez anne

    coucou papoun et mamoun.
    Ca y est. J’ai enfin vu une photo avec mamoun dessus. Une photo de groupe en haut d’une « montagne ». Quel temps superbe. Mais pas besoin d’aller jusque la-bas. Ici aussi il fait beau.
    Gros bisous.

  3. 07/09/2012 Marcel et Jacqueline

    Pour Andrée et Roger GEORGES
    Que c’est beau,!! Vous êtes vraiment gâtés, soleil, mer, baleines, dauphins, montagnes,volcans, que du bonheur.
    Pas trop fatigués ? Il fait splendide ici aussi mais bon entre des vergers de pommes et de poires et vos paysages y’a vraiment pas photo.
    Me réjouis de vous revoir et vous embrasse. Accrochez vous pour la descente en traîneau à Madeire.
    Jack

  4. 07/09/2012 Wegnez Marie-Elisabeth

    coucou,
    votre voyage a vraiment l’air superbe. Les photos et le texte permettent vraiment de vous suivre. Rapportez nous beaucoup de photos.Cricri m’a dit que vous aviez vu de magnifiques hortensias, quel bonheur. ABientot et bon amusement

Laisser un commentaire :

*Information obligatoire

Contrôle anti-robots : veuillez remplir le champ ci-dessous avant de déposer votre avis *