07 Juillet – Honningsvag/Cap Nord

Rocher dénudé éclairé par le soleil de minuit

Bien emmitoufflés au soleil

Jeudi après-midi, l’Athena navigait tranquillement devant Hammerfest, la ville la plus septentrionale du monde. Les passagers s’étaient habillés chaudement et s’étaient installés sur le pont, cheveux au vent,  pour jouir du soleil et des paysages. Vers 19 heures,le bateau appareilla à Honningsvag, qui compte 3.500 habitants. Honningsvag est devenue, à son grand étonnement,  un centre touristique important. Plus de 200.000 visiteurs y débarquent entre mai et septembre.

Nordkapp 71°10’21”

Leur destination? Nordkapp! Le Cap Nord se trouve sur la latitude nord de 71°10’21”. Le très mythique Cap Nord a reçu son nom du navigateur anglais Richard Chancellor qui, en 1553, et sur ordre du roi anglais, était à la recherche d’une route vers la Chine. Les premiers touristes se sont annoncés vers la fin du dix-neuvième siècle. En 1873, Thomas Cook organisa son premier voyage vers le Cap Nord.

En ce temps-là, on peut parler d’un long voyage héroïque. De nos jours, la E69 s’arrête ici! On peut donc se rendre au Cap Nord en voiture, en camping car ou en bus.  Les derniers 33 km, de Honningsvag au Cap Nord, ont été tracés en 1956.

La partie extrême nord de la terre ferme se termine en falaises abruptes. Dans l’espoir de ne pas paraître blasé, on peut dire objectivement que le Cap Nord n’est pas aussi exceptionnel qu’on le prétend. C’est un rocher dénudé comme tant d’autres. Mais c’est quand même un endroit magique car il est 2.100 km du Pôle Nord.

Avec les Samis sur la photo

Le centre des visiteurs

Sur la route vers le Cap Nord, il y a un arrêt plus ou moins obligé si nous souhaitons rencontrer une famille Sami qui vit du tourisme. Ils portent leurs habits traditionnels, font la garde devant leur “tente” et posent sur la photo avec leurs rennes. Dans leur cabane, des souvenirs aux prix assez élevés vous attendent. Mais ignorons pour un moment qu’ils habitent de l’autre côté de la route et qu’ils sont connectés à Internet.

Le Cap Nord haut de 307 mètres est tout sauf un lieu sauvage. Sur le plateau, on a construit un centre de visiteurs assez impressionnant. On y trouve un restaurant, un café, un bar et l’incontournable magasin de souvenirs. Dans la salle de cinéma on projette, à longueur de journée, des images du Cap Nord filmé pendant les quatre saisons. Il y a aussi un bureau de poste où les cartes postales à envoyer reçoivent le cachet spécial Cap Nord.

Le Globe solaire

A partir du centre des visiteurs, on est invité à affronter le vent glacial pour aller photographier le Globe solaire et sept sculptures faites par des enfants de différents pays. Ces sculptures sont, pour les générations futures, un message de joie, de paix, d’amitié et de solidarité. Sur le flanc du rocher, il y a une plate forme avec une vue exceptionnelle, dite “royale”. Nous  nous y rendons grâce à un tunnel pourvu de scènes racontant l’histoire du Cap.

Ce centre des visiteurs est bien un véritable site touristique si l’on sait que le prix d’entrée s’élève à 205 couronnes (càd 25 euros).

  

Attention! Un renne sur la E69

Glühwein! Vin chaud à bord!

La route vers le Cap serpente dans un paysage désolé où  pousse le lichen dont les rennes se régalent. Et nous avons eu beaucoup de chance car les rennes étaient descendus des sommets à la recherche d’une nourriture plus riche et ils se sont laissé photographier sans se soucier de nous. Le paysage sous le soleil de minuit était d’une beauté extraordinaire!

Mais il faut avoir de la chance quand on vient ici car sept fois sur dix un brouillard épais enveloppe le rocher. Même si All-Ways avait demandé aux autorités norvégiennes de nous recevoir comme des VIP, des bancs de brouillard se déplaçaient à toute vitesse au-dessus du rocher , un vent glacial nous frappait le visage. Mais le soleil était présent et brillait dans toute sa splendeur. Nous avons pu prendre des photos uniques, presque irréelles. Ce fut une expérience inoubliable!

Nous avons atteint le Cap Nord aux environs de 21h30. Les derniers voyageurs d’All-Ways sont restés jusqu’à 23h45. De retour sur le bateau, nous avons été accueillis par un Glühwein . Le commandant pense quand même à tout!

  1. 08/07/2011 Jean Misson

    Bonjour du bord de Meuse,
    Le voyage paraît être très beau et dépaysant.
    Un conseil : pas trop de « Glühwein » sinon
    c’est la cata au lever et vous prendrez les rennes pour des éléphants.
    On voulait vous avertir très officiellement que nous avons lancé une procédure d’adoption pour Caius, mais sommes pessimiste quant à son aboutissement.
    A bientôt et gros bisous de nous trois;

  2. 08/07/2011 Mireille jr

    Hello Roger et Mireille! Quelle merveille ce voyage. Je me réjouis de voir toutes les photos. Profitez en bien 🙂 bises, Mireille jr

  3. 11/07/2011 MyRdDiN

    Même au mois de juillet vous arrivez à trouver du vin chaud !!! :p

Laisser un commentaire :

*Information obligatoire

Contrôle anti-robots : veuillez remplir le champ ci-dessous avant de déposer votre avis *