08 Juillet – Tromsö

“Paris du Nord”

Nous voilà déjà sur le chemin du retour! La nuit de jeudi à vendredi, à une heure du matin, l’Athena vira de bord et mit le cap sur Tromsö où nous sommes arrivés vendredi après-midi à deux heures trente.

La Cathédrale Arctique vue de l’extérieur

 

Tromsö est à 300 km au-dessus du cercle polaire. Avec ses 65.000 habitants, elle est la plus grande ville dans la région polaire de la Scandivanie. Les Vikings n’ont pas connu Tromsö. Et ce n’est qu’en 125O que cet endroit insignifiant reçut sa première église. A l’époque hanséatique, le commerce y devint prospère. Actuellement, la ville portuaire de Tromsö est le centre de la navigation maritime en Mer Norvégienne. En tant que maillon important entre la terre ferme de la Norvège et les îles arctiques, Tromsö a reçu le nom de “Porte vers le Nord”.

 Tromsö est aussi appelée  “Paris du Nord”. Il y a toujours eu des cafés et des bars pour accueillir les marins. Depuis 1972, il y a une université qui compte plus de 10.000 étudiants. Non seulement les marins, mais également les étudiants  semblent devoir assouvir leur soif. C’est ainsi que Tromsö a acquis la réputation d’être légère.

Au début de la journée, le soleil du Cap Nord a dû céder la place à un temps gris et maussade mais, une fois à Tromsö,

le ciel s’est dégagé et nous avons pu profiter d’une température agréable de 18 degrés. Il y avait trois excursions au programme. La plupart des passagers avaient opté pour un tour de ville comprenant une visite du musée de Tromsö. Ce musée accorde une attention particulière à la conquête et à l’exploration de la région du Pôle Nord. Il  expose des objets et ustensiles propres au peuple sami et aux chasseurs de phoques, de baleines, d’ours  et de renards polaires. Quant aux amateurs de chiens husky, ils  ont pu admirer les différentes races existantes ainsi que leurs performances.

Deux ponts suspendus qui relient Tromsö à la terre ferme

La plus grande partie de Tromsö se trouve sur une île qui porte le même nom. Deux ponts suspendus relient la ville à la terre ferme. Il faut absolument avoir vu la Cathédrale Arctique construite en verre et en béton en 1965. La cathédrale se veut un hommage à la violence des éléments qui modèlent la région. L’architecte s’est laissé inspirer par les tentes ou “lavvu” des samis et des étendoirs sur lesquels on sèche le poisson.

 L’arrêt à Tromsö fut de courte durée. Nous n’avons pas eu l’occasion de participer à la vie nocturne de la ville. A six heures, l’Athena a mis le cap sur Andalsnes qui se niche dans le fond du fjord Ramsdal.

Nous y arriverons dimanche matin, ce qui veut dire que nous profiterons encore d’une belle journée en mer.

 Les dialectes

Et si nous parlions un peu de la langue norvégienne. Le norvégien est effectivement une langue scandinave qui est étroitement liée au suédois et au danois. Mais pas avec le finnois, qui est une toute autre langue.

Il peut paraître bizarre qu’il n’existe pas de norvégien académique. Les tentatives n’ont jamais abouti. Les norvégiens parlent leurs dialectes et n’en font aucun problème. Au contraire, ils en sont fiers. La langue que vous pouvez entendre à la radio ou à la télévision est généralement le dialecte d’Oslo, qui est effectivement la plus grande ville du pays.

En Norvège, il existe deux langues écrites officielles : le “bokmal” et le “nynorsk”. Le “bokmal” est  le fruit de l’occupation danoise pendant quatre cents ans. Il est parlé par 80 % de la population et fait office de langue standard. Le “nynorsk” se rapproche de la langue des Vikings et ressemble davantage à l’islandais. Les autres 20% écrivent en nynorsk.

 La seconde langue officielle est  le “sami” qui est parlée par les 24.000 samis du pays. Soyez vigilents, ne parlez jamais de lapons. C’est une injure du temps des Vikings qui considéraient les samis comme lâches et inférieurs.

  1. 09/07/2011 huylebroeck danielle

    AAN RITA EN PATRICK HIER NOGMAALS WAT NIEUWS VANUIT HET MOOIE AALST.HIER IS ALLES OK EN DAAR ZAL HET OOK WEL ZO ZIJN ZEKER.HET ZIET ER GINDER MOOI UIT EN DE BOOT OOK ZEKER,WE ZIEN HIER AL WAT FOTO’S OP DE COMP.GENIET ER NOG MAAR WAT VAN WANT JULLIE BEGINNEN STILAAN AF TE TELLEN GRTJ VAN ONS ALLEN DANIELLE

  2. 10/07/2011 misson jean

    Bonjour du bord de meuse,
    Cette fois cela sent le retour. Nous serons contents de vous revoir et de recueillir vos impressions. Ici tout OK, Caius continue à bien aller, sans aucun problème. Avons eu ce dimanche la visite des cousins de Presles.
    Profitez bien des 2 jours qui restent.
    A bientôt et gros bisous.
    Les trois Hastièrois.
    PS. Les Norvégiens devraient venir nous donner qques ficelles quant aux langues.

  3. 10/07/2011 BERTRAND H.

    C’est dèjà le retour! Il n’est pas question de prolonger. On ne détourne pas le bateau sur le Senegal, Chypre ou Istamboul. Vous rentrez à la maison.

  4. 10/07/2011 Françoise Carpet

    bonsoir à Nonno et Maquine
    Rien de spécial au royaume de Belgique…
    Il fait beau globalement, votre petite fille est toute studieuse ( mémoire oblige ) et le fiston est toujours au Portugal comme chef pionnier…sauf qu’ ils se sont trompés dans leurs tickets d’ avion et qu’ ils ont une escale non prévue de deux jours à Madrid au retour…
    Je lis attentivement le blog,maintenant je comprends pourquoi Patrick parlait tjrs de Trolls…
    à propos de Trolls, je suis très impatiente parceque mercredi sort le dernier épisode de Harry Potter ,et vous savez , je suis une fan absolue !
    Je vous souhaite un bon reste de voyage, dites moi où et quand je viens vous chercher
    Bises
    fc

  5. 11/07/2011 moreau valérie

    le voyage semble magnifique! je suis pressée de voir les photos et surtout le dîner du commandant avec mes parents.
    de gros à Nicole et Stéphane

Laisser un commentaire :

*Information obligatoire

Contrôle anti-robots : veuillez remplir le champ ci-dessous avant de déposer votre avis *